Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Prévention et soins

10 avril 2017

5 interactions médicaments-aliments à éviter

Vos médicaments peuvent ne pas avoir l'effet escompté selon le moment où vous les prenez et ce que vous ingérez en même temps. Voici comment éviter les interactions médicaments-aliments les plus courantes.

Gladys Montreux consomme beaucoup de médicaments. Cette femme de 90 ans prend 11 comprimés par jour, ce qui la rend vulnérable aux interactions médicaments-aliments – un problème fréquent chez les personnes âgées. « Mes aidants passent en revue mes ordonnances pour s'assurer que je prends mes cachets correctement », indique-t-elle. « Je connais des gens qui ont pris leurs médicaments avec des aliments qu'ils auraient dû éviter. »

Selon des données de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) publiées en 2014, deux tiers des personnes âgées prennent en moyenne 5 médicaments sur ordonnance ou plus au cours d'une année et un quart en prennent 10 ou plus – à noter que ces médicaments peuvent donner lieu à des effets indésirables.

En 2011, plus de 27 000 personnes âgées au Canada,  soit 1 sur 200, ont dû être hospitalisées en raison d'effets indésirables, selon l'ICIS.

Les interactions médicaments-aliments sont fréquentes et bon nombre de personnes n'en ont pas conscience. « Les aliments peuvent nuire à l'absorption des médicaments », explique Sean Simpson, pharmacien propriétaire président du conseil d'administration de l'Ontario Pharmacists Association. « Certains peuvent même avoir un effet sur la façon dont on tolère son traitement. »

M. Simpson indique que vous devriez discuter avec un pharmacien des interactions que vos médicaments pourraient avoir avec certains aliments. « Renseignez-vous sur ceux à éviter », suggère-t-il.

Les 5 interactions médicaments-aliments courantes à surveiller

  1. Le jus de pamplemousse et les médicaments pour réduire le cholestérol. « Ingérer de grandes quantités de jus de pamplemousse peut accroître la quantité de médicament actif dans le sang », explique M. Simpson, en plus d'avoir un effet sur son absorption. Les médicaments qui réduisent le cholestérol, comme le Lipitor, sont connus pour interagir avec le pamplemousse; c'est pourquoi ils ne devraient jamais être pris ensemble. De plus, cela ne réglera pas le problème si vous buvez votre jus de pamplemousse le matin et ingérez vos médicaments à l'heure du dîner. « Dans ce cas-ci, il n'est pas seulement question du moment choisi pour prendre le médicament », poursuit M. Simpson.
  2. Les produits laitiers et les antibiotiques. « Prendre un antibiotique comme la tétracycline avec un verre de lait en réduira probablement l'efficacité puisque le calcium contenu dans le lait diminuera l'absorption du médicament », indique M. Simpson. En plus, cela pourrait vous causer des maux d'estomac.
  3. L'alcool et l'acétaminophène. Santé Canada vous prévient : vous devriez éviter de prendre du Tylenol (acétaminophène) avec une boisson alcoolisée et de consommer plus de 3 boissons alcoolisées par jour lorsque vous prenez de l'acétaminophène. Selon M. Simpson, si vous ne suivez pas ces recommandations, vous risquez d'endommager gravement votre foie puisque les 2 substances sont filtrées par cet organe.
  4. La caféine et les médicaments contre l'asthme, l'hypertension artérielle ou l'anxiété. Les gens qui boivent beaucoup de café ou de boissons contenant de la caféine alors qu'ils prennent des médicaments contre l'asthme, l'hypertension artérielle ou l'anxiété peuvent ressentir des tremblements et voir leur rythme cardiaque augmenter. « La caféine cachée, contenue dans de nombreuses boissons, peut également réduire l'efficacité de ces médicaments », d'après M. Simpson.
  5. La tyramine et les antidépresseurs de l'ancienne génération. La tyramine se trouve naturellement dans certains aliments, comme les fromages vieillis, les aliments fermentés, les poissons fumés, les viandes séchées ou saumurées et certains types de bières. Ingérer des aliments riches en tyramine avec certains antidépresseurs, comme les inhibiteurs de la monoamine-oxydase, peut causer des maux de tête et accroître la tension artérielle.

M. Simpson précise que votre pharmacien peut examiner vos ordonnances et vous conseiller sur le moment propice pour prendre vos médicaments ainsi que sur les aliments à éviter. Si vous ressentez des effets secondaires ou réagissez de manière désagréable à un médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

« Les gens devraient mettre un point d'honneur à reconnaître les interactions médicaments-aliments, car il y va de leur santé », conclut M. Simpson.

Articles Connexes