Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Garder la forme

19 octobre 2017

Remise en forme : s’attaquer à la bête!

Retrouver souplesse et énergie, calmer son anxiété, respecter son corps et son rythme, voilà autant de bénéfices qui poussent à reprendre le chemin du gym et de la forme physique.

À trop vouloir faire la belle, j’ai réveillé la bête. Cette bête, c’est moi! M’amadouer n’a pas toujours été aussi risqué que de tenter de dompter un lion en cage. Sportive depuis ma tendre enfance, j’ai presque tout essayé, surtout les sports qui demandaient des petits costumes cutes. Mais j’ai aussi eu quelques épisodes plus paresseux... et sédentaires. Et, depuis un an, mon corps de rêve semble m’avoir abandonnée.

Comme personne n’a encore inventé d’élixir miracle, je me suis rendue à l’évidence que la remise en forme était sans contredit ma meilleure option pour sortir mon corps de sa torpeur. Découragée à l’idée d’aller suer dans un gym, je me suis quand même inscrite, guidée par des experts qui pourraient m’aider à relancer le mouvement, huiler mes articulations et réveiller mes muscles.

Évitez le fouet

Ce n’est pas vrai que nous voulons tous perdre du poids. Pour certains, comme ma sœur, avec qui je vais souvent au gym, c’est d’être en santé tout simplement, sans excès, sans objectifs de perte de poids ou de gain de masse musculaire. Pour moi, le débat fait encore rage! Apprendre l’indulgence, me féliciter pour chaque pas accompli, me fixer des objectifs réalistes, voilà mon point de départ.

Résultats : j’ai pris rendez-vous avec un entraîneur, histoire de bénéficier de ses conseils pour ne pas brusquer la bête (ou me blesser). J’ai respecté mon rythme et mon portefeuille. Nul besoin d’être au gym tous les soirs et de rencontrer votre entraîneur toutes les semaines.

Personnellement, ma rencontre mensuelle avec Ève permet à mon corps de bien maîtriser le programme d’exercices et de lui offrir de la variété en changeant de programme régulièrement. Ce rythme me laisse aussi le temps de regarnir les coffres!

Ève a bien compris mes objectifs et les respecte. C’est primordial de trouver un entraîneur qui comprend bien qui nous sommes, d’où nous venons et quel type de motivation fonctionne le mieux pour nous. Une personne avec qui ça clique, finalement. Et il ne faut pas hésiter à changer d’entraîneur si ce n’est pas le cas.

Activité cérébrale

Je réussis à suivre les programmes, qui sont un peu plus ambitieux chaque mois; mon corps réagit bien. Mais je ne le pousse plus comme je faisais jadis… et ce n’est pas seulement une question d’âge! Pour moi, c’est une question de «sortir» la performance de l’équation. Car se «mettre en forme» ou «garder la forme» n’est pas qu’une question physique, c’est aussi psychologique.

C’est vrai, depuis que j’ai repris le chemin du gym, mes articulations retrouvent leur souplesse et je me couche fatiguée mais énergisée. Pourtant, je me réveille le matin, moins épuisée mentalement. Être en mouvement libère mon cerveau; il me fait moins violence depuis que je lui fais prendre l’air sur le tapis roulant. Il suffisait d’amadouer la bête, qui en fin de compte n’est pas si féroce que ça!

Articles Connexes