Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Garder la forme

13 septembre 2013

Le yoga pour les hommes de 50 ans et plus — Pourquoi pas?

Vous désirez diversifier votre programme de conditionnement physique? Peu importe votre âge et votre sexe, le yoga vous permet, en douceur, de gagner plus de souplesse et de vigueur.

J’ai 53 ans et je viens tout juste de me mettre au yoga, et à ma grande surprise, j’aime ça. Pendant des années, ma femme avait bien essayé de me le faire pratiquer, mais ça ne me disait rien. Je savais que quelques hommes étaient des adeptes, mais je ne voyais pas l’intérêt de cette activité, même si je n’avais jamais mis les pieds dans une classe de yoga.

Cependant, nous nous sommes inscrits en mars, ma femme et moi, à un centre de culture physique de notre quartier. Après avoir donné temps et argent au cours des dix dernières années pour que nos enfants pratiquent le soccer, le hockey et le taekwondo, le moment était venu pour nous d'améliorer notre propre condition physique.

J’ai décidé dès le départ de travailler avec un entraîneur personnel, qui m’a proposé un entraînement avec des poids et recommandé que j’incorpore le yoga aux autres activités de mon programme hebdomadaire. Il m’avait confié qu’il recommandait souvent le yoga à ses clients «parce que cette discipline représente une façon plus intéressante de faire ses étirements. Nombreux sont ceux qui ne font pas les étirements voulus dans le cadre de leur programme d’exercices, mais qui les font dans celui d’un cours».

Le centre où je suis inscrit accueille des gens de tous horizons, et les hommes de 50 ans et plus y sont bien représentés. Selon mon entraîneur, la plupart de ses clients masculins âgés sont disposés à découvrir le yoga. «S’ils ont décidé de travailler avec un entraîneur personnel, ils acceptent par le fait même qu’ils ont besoin d’aide et sont prêts à essayer de nouvelles choses», dit-il. «Habituellement, je leur recommande de commencer avec le "yoga régénérateur" et, ensuite, de participer aux cours réguliers.»

Peu après, je participais à deux ou trois séances de yoga par semaine. Comme on me l’avait recommandé, j’ai commencé par le yoga régénérateur (beaucoup d’étirements lents), mais je me suis finalement mis au yoga chaud (Bikram yoga) pour débutants. Pour ce type de yoga, la température de la salle est maintenue à environ 85 degrés Fahrenheit pour aider à détendre les muscles et les articulations.

Mon instructrice, une enseignante de yoga diplômée, m’a patiemment aidé à trouver une série de gestes que je craignais ne plus pouvoir exécuter (ou, peut-être, que je n’avais jamais exécutés). «Le yoga n’est pas conçu pour un seul groupe d’âge», affirme-t-elle. «Certaines personnes s’y mettent à 70 ans et se demandent pourquoi elles n’en ont pas fait plus tôt. C’est une façon facile de donner souplesse et vigueur au corps.»

Mon entraîneur et mon instructrice affirment tous deux que le yoga peut aider à allonger et à raffermir les muscles, et je comprends bien maintenant les avantages d’une plus grande souplesse. Mais j’ai été étonné de constater que le yoga est toute une séance d’entraînement, particulièrement quand l’instructeur vous fait faire une longue suite de positions diverses et complexes.

Au début, j’avais même de la difficulté avec les positions les plus simples, ennuyé parfois par l’arthrite dans mon genou gauche et une petite sciatique (ai-je mentionné que j’ai 53 ans?). Mais votre instructeur peut vous montrer des modifications aux positions qui vous aident à progresser. «Concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire plutôt que sur ce que vous ne pouvez pas faire», conseille-t-elle. «Nous travaillons sur les besoins individuels et nous pouvons adapter le travail pour que chacun puisse trouver une suite de mouvements.»

On en apprend beaucoup sur la respiration en pratiquant le yoga. Les instructeurs vous demandent constamment de vous concentrer sur le rythme de votre respiration, ce qui «vous aide à pratiquer le yoga», affirme mon instructrice. Je ne comprenais pas tout d’abord, mais j'ai progressivement pris de plus en plus conscience de ma respiration pendant les cours. En fait, cette prise de conscience m’aide à trouver une sorte de paix et à me concentrer sur ce que je fais.

Ce que je trouve le plus séduisant à propos du yoga, c’est qu’il constitue une étrange combinaison de science et de spiritualité. Votre instructeur dira quelque chose comme : «Laissez votre esprit se libérer de toute émotion et de tout sentiment» et, alors que vous êtes dans la même position, il vous dira : «Ouvrez le muscle fléchisseur de votre hanche et faites travailler vos quadriceps». Mais c’est tout bon. Et l’heure consacrée au yoga commence vraiment à ressembler à une heure de paix comparativement aux exigences chaotiques de la vie quotidienne.

Après cinq mois de conditionnement physique, j’ai perdu 33 livres et je me sens très bien. J’ai en effet retrouvé toute une série de mouvements qui m’aideront sur le terrain de golf ou dans toute autre activité sportive. J’ai ouvert mon esprit à de nouvelles possibilités. Eh oui, je dois reconnaître ce que m’a apporté le yoga. Vous voyez, si vous persistez dans sa pratique, vous remarquerez non seulement une plus grande souplesse dans vos mouvements, mais aussi une plus grande souplesse dans votre attitude.

«Namaste» à tous!

Articles Connexes