Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Garder la forme

21 février 2017

5 secrets pour rester fidèle à votre programme d’entraînement

Vous éprouvez des difficultés à rester fidèle à votre programme d’entraînement? Une entraîneuse vous livre son secret pour conserver votre nouveau style de vie : Découvrez pourquoi vous voudrez l’adopter.

Le secret de Nathalie Gagnon* pour rester fidèle à son programme d’entraînement est simple : la peur de la douleur. «Je m’entraîne à cause d’anciennes blessures», explique cette mère de trois enfants de 45 ans qui pratique régulièrement la natation depuis six ans. «Le sport me permet de garder la forme et d’éviter les blessures.»

«Alors que Mme Gagnon suit fidèlement son programme d’entraînement parce qu’elle a peur de ce qui pourrait arriver si elle ne le faisait pas, de nombreuses personnes ont du mal à rester motivées et abandonnent», dit Carolyn Box, entraîneuse personnelle. «Il faut chercher en soi ce qui nous empêche de nous entraîner et faire face à ces obstacles avant de pouvoir suivre avec succès un programme d’entraînement. ».

«L’idéal, c’est de travailler sur soi en même temps que l’on s’entraîne physiquement. Un changement où l’une de ces deux composantes est absente est voué à l’échec.» Ainsi, on décide trop souvent de changer quelque chose de soi en début d’année. «Pour perdre du poids, les gens ont souvent recours à des cures de désintoxication, des régimes ou des programmes d’entraînement pénibles comme des programmes d’intensité élevée ou de la course», dit Mme Box. Selon elle, ce type de méthode extrême peut déboucher sur un désastre, si on n’a pas commencé par déterminer la raison qui nous pousse à faire du sport.

Alors, les excuses apparaissent dès que la décision est prise : «Je suis trop occupé. Mon horaire a changé. Je n’ai plus le temps de m’entraîner parce que cette personne a besoin de moi.»

Ayez un style de vie intelligent

Mme Box explique qu’éviter les modes est un excellent premier pas vers un style de vie plus sain. L’engouement autour des cures de jus et des entraînements élaborés est peut-être motivant au début, mais cela ne dure pas. Elle soutient, au contraire, qu’une approche holistique et moins extrême est plus efficace.

«L’exercice, une bonne alimentation, la réduction de son niveau de stress et une prise conscience de soi sont tous des facteurs essentiels à la réussite», dit Mme Box. «Tout ne dépend pas que d’un seul facteur. Les choses simples que nous connaissons déjà s’ajoutent les unes aux autres et nous permettent d'atteindre des résultats positifs, à long terme.»

Voici cinq conseils pour garder le cap :

  1. Trouvez quelqu’un de fiable. Mme Box suggère de trouver un entraîneur certifié en nutrition, qui peut donner des conseils tant sur les exercices que sur l’alimentation. «Il peut être très utile de chercher un entraîneur expérimenté qui a reçu une formation sur la biomécanique et la programmation d’entraînement», dit-elle. «Recherchez les articles qu’il a écrits ou consultez son site Web pour en apprendre davantage sur sa formation et sur son expérience. Assurez-vous qu’il suit une formation continue.»
  2. Allez-y lentement. «N’essayez pas de changer tout en même temps. Choisissez quelque chose et tenez-vous-y pendant deux semaines avant d’ajouter autre chose», poursuit-elle. «Par exemple, engagez-vous à manger sans distraction. Ensuite, mangez jusqu’à atteindre un sentiment de satiété de 80 %. Au bout d’un mois, prenez l’engagement de manger des protéines à chaque repas. Ne cherchez pas la perfection.»
  3. Faites le point, une fois par semaine. «Posez-vous les questions suivantes et répondez-y par écrit : ‟Dans quoi ai-je le plus investi d’efforts? Où ai-je le mieux réussi? Qu’est-ce que j’ai aimé dans ce que j’ai fait, qu’est-ce que j’ai le plus aimé? Comment puis-je m’améliorer?”», conseille Mme Box.
  4. Félicitez-vous. «Fêtez raisonnablement les succès de la semaine sans faire de la nourriture une récompense et sans créer d’autres mauvaises habitudes», dit Mme Box. Faites de cette célébration une habitude bimensuelle, puis mensuelle.
  5. Soyez réaliste. Mme Box dit que la perfection est impossible à atteindre, alors ne pensez pas que vous pourrez toujours suivre votre programme. Les rechutes font partie intégrante du changement. Soyez à l’aise avec le fait qu’il y aura des rechutes, poursuit-elle. «Faire de l’exercice est une habitude. Les habitudes sont prises quand on est constant.» Elle conseille à ses clients de se procurer un agenda et d’y noter chaque jour le type et la durée de l’exercice effectué. «Notez les séances d’entraînement des mois à l’avance. Considérez-les aussi sérieusement que votre travail.»

Adopter un style de vie plus sain est un processus qui prend du temps; il faut donc être réaliste. Constater les résultats du changement est la meilleure motivation. «Les changements durables commencent en soi, et l’entraînement change l’extérieur. Pour rester motivé, on a besoin des deux», conclut Mme Box.

*Le nom a été changé.

Articles Connexes