Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Saine alimentation

29 mars 2016

Les légumineuses : la protéine du futur

Le prix de la viande est en hausse? Qu'à cela ne tienne. L'ONU et la FAO ont proclamé 2016 « l'année des légumineuses ».

Afin de préserver une production durable et écologique à l'appui de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l'Organisation des Nations unies (ONU) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont annoncé que l'année 2016 serait celle des légumineuses. Le thème choisi pour bien illustrer la situation : « Des graines pour nourrir l'avenir ».

Si l'on considère que le prix de la viande a augmenté de 38,9 % depuis un an, cette résolution tombe à point. Consommées dans le cadre d'un régime alimentaire équilibré, les légumineuses permettent de lutter contre l'obésité, mais aussi de prévenir et de traiter les maladies chroniques telles que le diabète, les pathologies cardiovasculaires et le cancer. De toute évidence, elles sont un choix à la fois responsable et nutritif.

Voici quelques comparaisons : 

30 g de lentilles sèches :

  • contiennent autant de protéines que 30 g de bœuf haché, mais seulement 1,5 g de lipides (contre 14 g pour le bœuf);
  • fournissent 25 % de l'apport quotidien recommandé en potassium, ce qui équivaut à une banane;
  • fournissent 18 g de fibres, soit 72 % de l'apport quotidien recommandé, ce qui équivaut à 100 g ou 1 ½ tasse de céréales Bran Flakes;
  • fournissent respectivement 45 % et 50 % de l'apport quotidien recommandé en fer et en folate.

La démonstration est faite. En plus d'être peu coûteuses, les légumineuses sont riches en nutriments. Alors pourquoi ne pas en ajouter régulièrement à votre panier?

 

Articles Connexes