Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Saine alimentation

12 janvier 2018

Et si le chocolat et le fromage étaient bons pour la santé?

Cette année, avant de renoncer à tous vos petits plaisirs coupables, prenez connaissance des bienfaits potentiels de vos aliments préférés.

En janvier, nous sommes nombreux à prendre de nouvelles résolutions, comme de manger plus sainement. Il est important de bien manger durant toute l'année, mais il n'y a pas de mal à s'offrir une gâterie de temps en temps. D'ailleurs, des études ont démontré que certains petits plaisirs coupables savourés avec modération, comme le fromage et le chocolat, peuvent être bons pour la santé.

Vive le fromage!

Les amateurs de fromage seront heureux d'apprendre qu'une nouvelle recherche publiée dans le European Journal of Nutrition a démontré que les personnes qui mangent une petite quantité de fromage sont moins à risque de subir un accident vasculaire cérébral ou de souffrir d'une maladie du cœur que les personnes qui n'en mangent pas du tout.

Le fromage est un aliment crémeux et un péché mignon plein de saveur. Il contient des nutriments importants comme des protéines, des probiotiques et du calcium. Toutefois, les fromages ne sont pas tous fabriqués de la même façon, explique Katrina Malmqvist, nutritionniste holistique agréée et spécialiste de la santé à la Financière Sun Life. Essayez d'éviter les fromages qui contiennent une grande quantité de substances laitières modifiées (comme du lactosérum, du lait écrémé en poudre ou des caséines – consultez la liste détaillée sur le site de l'Agence canadienne d'inspection des aliments) plutôt que du «vrai» lait.

«Les fromages composés de substances laitières modifiées ont tendance à être de moins bonne qualité, indique Mme Malmqvist. Quand ces substances sont utilisées dans la fabrication, le profil nutritionnel n’est donc pas le même que celui des vrais fromages (non modifiés).»

Les fromages fondus, comme le fromage en tranches ou le fromage à tartiner, contiennent des substances laitières modifiées. Même les versions moins chères de certains fromages, comme le cheddar ou la mozzarella, contiennent parfois des ingrédients modifiés pour maintenir un faible coût de production. Pour savoir ce que vous mangez, lisez attentivement les étiquettes. Et essayez de limiter votre consommation de fromage à la longueur de votre pouce.

Mais, que faire en cas d'allergies ou d'intolérance au lactose? Mme Malmqvist propose d'opter pour les fromages de chèvre, de bufflonne et de brebis.

Et le chocolat?

Alors, le chocolat est-il bon pour la santé? La réponse à cette question est délicieuse, mais complexe.

Le chocolat contient une catégorie d'antioxydants appelés flavonoïdes, qui ont notamment des propriétés anti-inflammatoires. Une étude réalisée en 2010 par l'Université McMaster a démontré que les personnes qui mangent du chocolat sont moins à risque de souffrir d'un accident vasculaire cérébral. Sur les 44 000 personnes qui ont participé à l'étude, celles qui mangeaient une portion de chocolat par semaine couraient 22 % moins de risques de subir d'un accident vasculaire cérébral. Une étude connexe réalisée par la American Academy of Neurology a démontré que les personnes qui mangent 50 g de chocolat une fois par semaine courent 46 % moins de risques de mourir d'un accident vasculaire cérébral que celles qui n'en mangent pas. Cela dit, d'autres recherches sont nécessaires pour confirmer que la consommation de chocolat réduit le risque de subir un accident vasculaire cérébral.

Comme pour le fromage, les bienfaits du chocolat sur la santé varient beaucoup. Il vaut mieux éviter les chocolats avec sucre ajouté et composés d'ingrédients modifiés. Le chocolat au lait contient souvent des agents de remplissage, ajoute Mme Malmqvist. Choisissez plutôt le chocolat noir, qui contient un pourcentage plus élevé de cacao pur, plus riche en flavonoïdes que le chocolat au lait.

4 conseils pour prévenir les excès

Il peut être difficile de se contrôler, mais les conseils suivants vous aideront à savourer vos gâteries préférées avec modération :

  1. Ne prenez pas votre dessert en premier. Si vous avez une irrésistible envie de sucre, mangez d'abord des aliments riches en protéines (comme du fromage ou des noix) accompagnés d'aliments riches en fibres (comme des épinards ou du brocoli). Vous vous sentirez ainsi plus rassasié et serez moins tenté de vous lancer dans les desserts sucrés.
  2. Mettez votre gâterie dans une assiette. Si vous mangez des chocolats directement dans leur boîte, vous voudrez sûrement en manger plus. Placez un petit morceau dans une assiette ou sur une serviette en papier et rangez la boîte.
  3. Hydratez-vous. Il est important de bien s'hydrater autant en été qu'en hiver, sans compter que ce petit geste peut même vous aider à manger avec modération. «Quand on est déshydraté, les signaux de la soif et de la faim se brouillent», explique Mme Malmqvist.
  4. Mangez lentement et en pleine conscience. «Vous goûterez mieux les saveurs et mangerez avec plus de modération, ajoute Mme Malmqvist. Mangez lentement. Prenez soin de bien mâcher vos aliments et arrêtez de manger avant d'être complètement rassasié.»

Bien qu'il soit important d'avoir une alimentation saine et équilibrée, vous pouvez aussi vous gâter de temps en temps, surtout si vos péchés mignons s'avèrent bons pour votre santé.

Articles Connexes