Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Action diabète

03 janvier 2014

Diabète de type 1 ou de type 2 : quelle est la différence?

Bien qu’on confonde souvent les deux types de diabète puisque leurs symptômes sont les mêmes, les causes respectives de ces deux types de diabète sont très différentes.

Le diabète a fait la une récemment lorsque l’acteur Tom Hanks a annoncé qu’il avait reçu un diagnostic de diabète de type 2. Sans aucun doute que cette nouvelle en a laissé plusieurs perplexes : qu’est-ce que le diabète de type 2 et en quoi est-il différent du diabète de type 1?

Diabète de type 1 : les faits

«Le diabète de type 1 survient quand l’organisme n’est plus capable de fabriquer de l’insuline (l’hormone qui permet à l’organisme d’utiliser le glucose comme carburant) parce que les cellules qui fabriquent l'insuline ont été détruites par le système immunitaire», explique le Dr Jan Hux, conseillère scientifique en chef, Association canadienne du diabète. Par conséquent, le niveau de sucre dans le sang augmente et celui de l’insuline, lui, diminue.

Le diabète de type 1 n’est pas évitable et n’est pas causé par le surpoids ou le manque d’exercice. Représentant 10 % de tous les cas de diabète, il est habituellement diagnostiqué chez les enfants et les adolescents, et quelquefois, quoique rarement, chez les personnes âgées de plus de 40 ans. Il est traité par des injections d’insuline, de même qu’au moyen d’un régime sain, faible en hydrates de carbone, et d’exercices. Parfois, des médicaments sont prescrits en vue de contrôler le cholestérol et l’hypertension artérielle, deux problèmes de santé qui peuvent aggraver le diabète.

Le Canada affiche le sixième taux le plus élevé au monde de diabète de type 1 chez les enfants âgés de 14 ans et moins, selon la FRDJ (connue auparavant sous le nom de Fondation de la recherche sur le diabète juvénile), organisation mondiale qui se consacre à la recherche sur le diabète.

Diabète de type 2 : les faits

Le diabète de type 2 survient lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou lorsque l’organisme n’utilise pas correctement l’insuline qu’il fabrique (un état appelé insulinorésistance). Dans un cas comme dans l’autre, le taux de glycémie augmente.

Le diabète de type 2 est relié aux facteurs suivants :

  • La génétique (certaines familles présentent des antécédents de diabète de type 2)
  • Le surpoids ou l’obésité
  • L’inactivité
  • Faire partie d’un groupe ethnique dans lequel le diabète est répandu (Autochtone, Hispano-Américain, Asiatique, Asiatique du Sud ou Africain)
  • L’hyperlipidémie ou l’hypertension artérielle
  • Le syndrome des ovaires polykystiques, la dystrophie papillaire et pigmentaire (régions foncées de la peau) ou la schizophrénie
  • Le diabète gestationnel (une forme de diabète diagnostiquée pendant la grossesse) ou donner naissance à un bébé pesant plus de neuf livres.

L’Association canadienne du diabète fait remarquer que, quel que soit le type de diabète, un niveau de glycémie mal géré peut entraîner ces complications dévastatrices : maladie cardiaque et accident vasculaire cérébral, maladie du rein, cécité, amputation d’un membre, dépression ou décès prématuré.

Le nombre de cas de diabète augmente

Le diabète de type 2, qui compte pour 90 % de tous les cas de diabète, se développe généralement pendant l’âge adulte, quoiqu’un nombre toujours plus grand d’enfants et de jeunes adultes en soient atteints, selon l’Agence de la santé publique du Canada.

«Aujourd’hui, plus de neuf millions de Canadiens, ou un Canadien sur quatre, vit avec le diabète ou le prédiabète (quand la glycémie est de 7,0 mmol/L ou plus à jeun), un chiffre qui devrait passer à un sur trois d’ici 2020», affirme le Dr Hux. Le secret consiste à être vigilant, surtout si vous présentez des facteurs de risque.

Parmi les symptômes des deux types de diabète, notons :

  • Une soif plus grande que d’habitude
  • Uriner fréquemment
  • Perte ou gain soudain de poids
  • Fatigue excessive ou manque d’énergie
  • Vision trouble
  • Infections fréquentes ou récurrentes
  • Cicatrisation lente des coupures ou guérison lente des contusions
  • Picotement des mains ou des pieds ou engourdissement
  • Difficultés sexuelles chez les hommes

Contrairement au diabète de type 1, le diabète de type 2 peut être prévenu - et géré - grâce à une alimentation adéquate, à l’abandon de l’usage du tabac et à des exercices réguliers. «Chez les gens à risque de souffrir du diabète de type 2, le taux d’apparition de la maladie peut être réduit de moitié par des interventions sur le style de vie, c’est-à-dire en augmentant la fréquence des activités physiques et en réduisant l’obésité», explique le Dr Hux. Même avec un diagnostic de diabète de type 2, le respect de saines habitudes de vie comme une consommation accrue de fruits et de légumes, l’abandon des aliments gras et des exercices réguliers peuvent en ralentir la progression.

Et la sensibilisation est essentielle. «Il importe que les Canadiens en apprennent plus sur le diabète pour savoir s'ils sont à risque ou non», conclut le Dr Hux.

Trois façons de combattre le diabète :

  1. Connaître les faits. Trop de sucre ne cause pas le diabète de type 1. En outre, il n’existe aucun moyen de prévenir ce type de diabète.
  2. Se mettre en forme. Bien que 50 % des prédiabétiques développeront le diabète de type 2, la maladie peut être stoppée grâce à des changements de style de vie, comme l’adoption d’un régime alimentaire plus sain et des exercices modérés.
  3. Manger des fruits au dessert. Bien que les diabétiques puissent manger des sucreries avec modération, les fruits constituent la meilleure façon de satisfaire une envie de sucre.

Articles Connexes