Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie et collectivité

25 janvier 2016

Relations parents-enfants : quoi faire en cas de crise

Si l’on souhaite que nos enfants apprennent à gérer leurs émotions, apprenons à gérer les nôtres!

LigneParentsLigneParents existe depuis 30 ans pour accompagner les parents afin qu’ils ne se sentent jamais seuls.


Qui ne s’est pas déjà surpris en train de parler haut et fort ou de pleurer devant un comportement inacceptable de son enfant à son endroit? Garder son calme n’est pas chose facile. Comment éviter qu’une situation anodine dégénère en crise diplomatique?

Tout d’abord, nous n’avons pas à nous justifier ni à nous sentir coupables de vivre une émotion désagréable quand notre jeune, dirait-on, la provoque. Ressentir de la colère est tout à fait normal quand on ne se sent pas respecté. Ce qui est moins souhaitable quand une situation semblable survient, c’est de permettre à une émotion comme la colère de prendre toute la place et de la laisser guider nos actions. Heureusement, il existe quelques pistes pour prendre un peu de recul :

  • D’abord, reconnaître que l’on peut vivre des émotions désagréables à la suite d’un comportement ou des propos inappropriés de son enfant.
  • Ensuite, accueillir ses émotions sans les juger, c’est se permettre d’être soi, et c’est aussi un pas en avant pour accueillir celles de son enfant.  
  • Prendre un moment pour vivre ses émotions. Pour y arriver, on peut changer de pièce. On peut aller faire une marche. On peut aller courir. On peut respirer profondément. On peut crier ou taper sur son oreiller, écrire, écouter de la musique, faire du ménage, appeler un être cher, etc.
  • Essayer de rationaliser un peu la situation en se disant que c’est bien normal que de telles situations arrivent puisque notre enfant est en plein développement et que tester les limites de ses parents fait partie d’une étape qui lui permettra de mieux se définir comme individu.
  • Prendre un moment pour se demander ce que l’on souhaite que son enfant apprenne de la situation. Quel message est-ce que je souhaite qu’il retienne et quelle serait la meilleure réaction à adopter pour y arriver?
  • Choisir son moment pour réagir. C’est généralement beaucoup plus facile d’adopter la réaction qu’on souhaite quand on a pris du recul et qu’on s’est donné le droit de vivre ses propres émotions!

Rappelons-nous que si nous parvenons à gérer nos émotions de manière appropriée, il y a de bonnes chances que nous arrivions à mieux outiller notre enfant pour qu’il y arrive plus facilement lui aussi. Si l’on réagit en hurlant au moindre accroc, il y a de bonnes chances que notre enfant répète le même comportement. Inversement, si l’on réussit à prendre du recul et à réagir calmement, c’est ce comportement que l’on apprend à son enfant. En résumé, le parent est un modèle d’apprentissage. Mais, soyons indulgents, c’est uniquement au fil des expériences, des essais et des erreurs, que l’on peut parvenir à éviter les crises et les emportements!

Cet article a initialement été publié sur ligneparents.com.

Articles Connexes