Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie et collectivité

05 juin 2014

Médias sociaux : vos renseignements personnels sont-ils bien protégés?

Êtes-vous en sécurité quand vous utilisez les médias sociaux? Avec l’augmentation du nombre de sites de médias sociaux, vous devez protéger soigneusement vos renseignements personnels.

Les médias sociaux comme Facebook, Twitter et LinkedIn incitent les Canadiens à partager sur Internet leurs opinions et les événements qu'ils vivent avec leurs amis, les membres de leur famille et leurs collègues. Mais trop en dire vous expose au risque de vol d'identité, au harcèlement et même au naufrage professionnel. Suivez ces trois conseils pour vous protéger quand vous utilisez Facebook, Twitter ou LinkedIn.

1. Familiarisez-vous avec les options offertes

Chaque média social possède ses propres caractéristiques, propriétés et fonctions. C'est important de s'y familiariser avant d'utiliser quelque site que ce soit. Facebook, Twitter et LinkedIn exigent tous que vous vous inscriviez pour les utiliser.

  • Facebook vous permet de créer un profil, d'ajouter des amis, de mettre en ligne des photos et des vidéos, d'exprimer des opinions, de créer des événements et des groupes, et plus encore.
  • Twitter vous permet d'exprimer des opinions, des sentiments et des expériences, le tout dans des micromessages («gazouillis») de 140 caractères ou moins. Vous pouvez vous abonner aux flux de micromessages d'autres utilisateurs, ce qui s'appelle «suivre», et les autres peuvent s'abonner au vôtre. Votre profil est composé de votre photo, d'une image de fond, d'une description et des archives de vos micromessages.
  • LinkedIn est un réseau professionnel sur lequel vous établissez votre identité professionnelle en créant un profil et en multipliant vos contacts. On l'utilise pour trouver un emploi, et les employeurs l'utilisent pour rechercher des candidats potentiels et développer leurs ventes.

2. Contrôlez les paramètres de confidentialité

Vous pourriez penser que vous avez tout fait pour vous protéger en ligne, mais de nombreux sites mettent à jour et modifient constamment leurs fonctions, leur politique de protection des renseignements personnels et leurs paramètres. En mettant régulièrement à jour vos paramètres de confidentialité, vous pouvez éviter que tout un chacun ait accès à ce que vous mettez en ligne.

  • Facebook possède plusieurs paramètres de confidentialité, que vous devez examiner de près pour vous assurer qu'ils répondent à vos besoins en matière de restriction d'accès. Chaque paramètre détermine le degré de sécurité de votre compte. C'est à vous de décider dans quelle mesure votre profil peut être public. Vérifiez :
    • Paramètres et outils de confidentialité : Qui peut voir le contenu de mon compte? Qui peut me contacter? Qui peut me retrouver en faisant une recherche?
    • Journal et étiquettes : Qui peut ajouter quelque chose à mon journal? Qui peut voir le contenu de mon journal? Comment puis-je gérer les étiquettes et les suggestions d'étiquettes?
  • Avec Twitter, c'est plus simple qu'avec Facebook ou LinkedIn de gérer les paramètres de confidentialité puisque ceux-ci sont tous au même endroit. Sur la page des paramètres, cliquez simplement sur «Données personnelles et sécurité» pour les gérer comme vous l'entendez. N'oubliez pas : si vous désirez que vos micromessages soient «privés» (c'est-à-dire que personne ne peut les lire sauf ceux qui vous suivent), vous devez cocher la case «Protéger mes tweets». Si vous ne cochez pas cette option, quiconque faisant une recherche avec des mots-clics ou des énoncés-clés pourra lire vos micromessages.
  • Avec LinkedIn, vous devez gérer un certain nombre de paramètres, depuis la possibilité de voir votre photo jusqu'au contenu que les utilisateurs peuvent voir quand ils sont sur votre profil. Puisqu'il s'agit d'un site de réseautage professionnel, les employeurs recherchent souvent des renseignements sur vous au moyen de LinkedIn. Assurez-vous que vos paramètres correspondent à votre degré d'aise et prenez le temps d'examiner chaque option en matière de protection des renseignements personnels.

3. Gérez vos images et photos

Vous avez peut-être déjà entendu dire que «dès que c'est sur Internet, ça y reste pour toujours». Sachez qu'afficher des photos douteuses sur n'importe quel média social pourrait faire en sorte qu'on ne retienne pas votre candidature à un poste, voire que vous perdiez votre emploi. Même si vous supprimez une photo, elle pourrait être archivée ailleurs en ligne. C'est pour cette raison que vous ne devriez jamais afficher une photo ou une image que vous ne souhaiteriez pas que tout le monde voie. Bien que vous puissiez contrôler qui peut voir la photo de votre profil sur Facebook, il n'y a pas de paramètres de confidentialité pour la photo de couverture (celle sur la grande bannière dans le haut de votre journal).

Il existe aussi d'autres usages pour les paramètres de sécurité. «Si vous recevez des messages non sollicités, vous pouvez bloquer l'expéditeur au moyen de vos paramètres de confidentialité», rappelle la Clinique d’intérêt public et de politique d’internet du Canada, spécialisée en droit et en technologie de l'Université d'Ottawa. «C'est aussi une bonne pratique que d'aviser votre fournisseur de réseau social de tout comportement menaçant ou suspect que vous détecteriez.»Soyez toujours prudent et conscient de ce qu'Internet et les médias sociaux peuvent faire. Voici une règle toute simple à suivre : si vous ne vous sentez pas à l'aise que tout le monde puisse voir une photo ou un message donné, ne mettez pas ce contenu en ligne!

Articles Connexes