Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie et collectivité

23 juin 2017

Des pistes pour choisir le bénévolat qui vous convient

Les Québécois font chaque année des millions d'heures de bénévolat, ce qui constitue une aide inestimable pour plusieurs organismes. Mais comment choisir le type de bénévolat et l’organisme qui nous conviennent?

Vous avez du temps et vous aimeriez faire du bénévolat? Plusieurs organismes n'attendent que vous! Mais vous devez faire le bon choix pour que tout le monde en sorte gagnant. Voici quelques pistes à explorer et des outils pratiques.

Le portrait du bénévolat est de plus en plus diversifié, et, avant de s'engager, il faut établir les raisons qui nous poussent à vouloir donner du temps, et préciser le type de tâche que l’on veut effectuer. «Avant même de commencer des recherches auprès d'organismes, il y a un exercice individuel à faire : il faut savoir pourquoi on veut faire du bénévolat, ce qu’on veut faire et ce qu’on veut en retirer», explique Josée Payant, présidente du Réseau de l’action bénévole du Québec, qui regroupe 18 organismes représentant les principaux secteurs de l’action bénévole dans la province. Parce que le bénévolat est enrichissant seulement si la cause nous intéresse ou que l'on en retire des bénéfices au plan personnel ou professionnel.

Mettre ses compétences à profit

Pour plusieurs, faire du bénévolat, c’est mettre ses compétences et son expérience professionnelles au service de la communauté. C’est pour ces personnes désireuses d’aider qu’a été créé Bénévoles d’affaires en 2006. L’organisme met en contact des spécialistes de la gestion, du marketing, de la comptabilité, des finances, de l’informatique ou d'autres domaines avec des organismes à but non lucratif où ces personnes pourront être utiles. Pour devenir bénévole, il suffit de remplir le formulaire d’inscription en ligne et de participer à une entrevue téléphonique.

Bénévoles d’affaires propose ensuite un jumelage avec un organisme communautaire en fonction des intérêts et de l’expertise de la personne bénévole. Jusqu’à présent, près de 1 800 jumelages ont été réalisés et 900 organismes en ont profité. Par exemple, des bénévoles siègent à un conseil d’administration, créent une base de données, réalisent une étude de marché : les mandats sont très variés et la demande est grande (pour en savoir plus, cliquez sur l'onglet Mandats sur le site Web).

Grâce à Bénévoles d’affaires, les entreprises peuvent aussi encourager l’implication de leurs employés en s’inscrivant au Programme BA pour entreprises. Quelques rares employeurs vont même jusqu’à autoriser le bénévolat pendant les heures de travail. Ces employeurs veulent en fait valoriser le travail et la motivation professionnelle. Les entreprises qui s'inscrivent au programme voient leurs employés obtenir plus rapidement des mandats de bénévolat.

Faire des choix

Le bénévolat étant une question d’intérêt et de disponibilité, avant de s'y engager, il faut se poser quelques questions. Pour commencer, on doit se demander si l'on veut faire du bénévolat en utilisant nos compétences professionnelles, ou plutôt sortir de notre routine pour explorer d'autres domaines.

Par exemple, vous aimez faire la cuisine? Pensez aux popotes roulantes. Vous avez ce qu'il faut pour coordonner l'organisation d'activités? Adressez-vous à l'organisme qui s'occupe de la fête d’été de votre municipalité. Vous préférez les grandes manifestations qui donnent l’impression de participer à un projet collectif? Vous pouvez regarder du côté des festivals de musique ou des dizaines de marathons ou de courses de vélos organisés pour financer la recherche en santé. Vous souhaitez faire du bénévolat en groupe ou en famille? Vous pouvez proposer de reverdir le parc d'une école ou d’organiser une vente-débarras au profit d’un organisme de votre quartier.

Votre choix dépendra aussi du temps que vous pouvez consacrer au bénévolat : quelques heures par semaine, une journée par mois ou quelques jours par année pendant les vacances? Le jour, le soir, les fins de semaine? Certains organismes ont même parfois besoin de bénévoles qui travaillent à la maison, par exemple pour faire des appels ou de la rédaction de textes. «Trouver un poste de bénévole, c’est comme chercher un emploi», résume Josée Payant.

Trouvez l’organisme qui correspond à ce que vous cherchez, grâce au site de jumelage du Réseau pour l’action bénévole, auprès de la Fédération des centres d’action bénévole ou tout simplement en frappant à la porte des organismes de votre quartier ou de votre municipalité.

Articles Connexes