Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie et collectivité

04 septembre 2013

Des astuces pour gagner du temps après le travail

Marianne Roberge, spécialiste en conciliation travail-famille, nous donne ses meilleurs trucs pour remplir nos obligations sans que cela nous prenne trop de temps.

Pour concilier nos activités professionnelles et familiales, il faut garder une attitude positive et prendre les choses une à la fois. C’est le principe de base que prodigue Marianne Roberge, conseillère en conciliation travail-famille et présidente de Koevä, une entreprise spécialisée dans ce domaine.

«Tout le monde a des obligations, dit-elle : le souper, les lunchs et les devoirs des enfants. Ces tâches reviennent chaque jour, il faut les accepter.» Mais les choses iront mieux si on prend l’habitude de s'organiser, de prévoir et de déléguer. Voici ce que suggère MmeRoberge pour nous permettre de gagner du temps.

La préparation du souper

  • Cuisinez le week-end pour avoir quelques plats déjà prêts pour la semaine. «Organisez des journées de popote entre amis. C’est un bon moyen de préparer plusieurs plats d’avance.»
  • Pensez à des recettes simples qui demandent peu de temps et de préparation. Gardez dans un cartable celles que vous trouvez dans les magazines ou sur le Web.
  • Permettez-vous à l’occasion d’acheter des plats préparés. «Certaines boutiques de traiteurs offrent des mets cuisinés de très bonne qualité aux mêmes prix que les épiceries.»
  • Impliquez toute la famille dans la préparation des repas. Si les enfants sont trop jeunes pour couper des aliments, ils peuvent aider à mettre et à desservir la table. «Les choses avancent plus vite en équipe; et ça nous permet aussi de jaser et de passer un bon moment ensemble.»
  • Faites l'épicerie une fois par semaine. La plupart du temps, vous pourrez ainsi rentrer directement à la maison après le boulot au lieu d'aller faire des courses.

Les devoirs et les leçons

  • Rappelez-vous que les devoirs sont la responsabilité des enfants. Les parents doivent leur servir de guides, mais surtout leur apprendre à devenir autonomes sur ce plan.
  • Encouragez les enfants à s’entraider. Pendant que vous cuisinez, votre plus grand peut très bien faire étudier la plus jeune, par exemple.
  • Demandez à l’enseignante ou à l'enseignant s’il est possible d'avoir le vendredi la liste des devoirs à faire pour la semaine suivante. Les enfants pourront ainsi prendre de l'avance le week-end et se concentrer sur les leçons à apprendre pendant la semaine.

Les activités parascolaires

  • Favorisez les activités qui se déroulent à l’école le midi ou tout de suite après les classes.
  • Pour ce qui est du transport, voyez avec les parents d'enfants qui font la même activité que les vôtres s'il est possible de partager la tâche.

Les tâches ménagères

  • Déléguez et ne visez pas la perfection.
  • Confiez des tâches aux enfants. «Ils peuvent par exemple nourrir le chien, arroser les plantes, plier le linge, vider le lave-vaisselle. Tout ne repose pas sur les épaules des parents, et il ne faut pas se culpabiliser parce qu’on leur demande de l’aide. Ça les responsabilise et les rend plus autonomes.»
  • Utilisez un service d’entretien ménager. «Pour les gros travaux (comme le lavage des planchers), selon vos besoins.»

Et votre employeur?

Tous ces trucs peuvent vous être utiles. Mais, si votre employeur y met du sien, cela vous facilitera encore plus la vie. Voici des exemples de mesures que votre employeur peut offrir.

Des horaires flexibles — Cela permet d’arriver au travail et d'en partir suivant vos obligations familiales. «Avoir un certain contrôle de son horaire, c’est la mesure la plus recherchée pour concilier le travail et la famille», signale Marianne Roberge.

Le télétravail — La possibilité de travailler quelques jours par semaine ou par mois de la maison épargne beaucoup de temps en transport. En prime, vous gagnez en efficacité en évitant la distraction des collègues.

Des services offerts en entreprise — Certaines organisations offrent des garderies en milieu de travail et des services de traiteurs qui préparent des plats cuisinés à apporter le soir. «D’autres organisent même la pose des pneus d’hiver au bureau, note Mme Roberge. Ça facilite la vie.»

Une banque d’heures pour la famille — Votre patron pourrait vous permettre d’accumuler vos heures supplémentaires dans une banque d'heures à utiliser si vous devez vous absenter pour les enfants, pour un bébé malade ou pour assister à une rencontre scolaire, par exemple.

Adressez-vous aux ressources humaines de votre entreprise pour voir si vous pouvez bénéficier de mesures de conciliation, suggère la conseillère de Koevä. «Le ministère de la Famille du Québec offre une aide financière aux organisations qui mettent sur pied des solutions de conciliation travail-famille.» Pour en savoir plus : Programme de soutien financier aux milieux de travail en matière de conciliation travail-famille

Articles Connexes