Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie et collectivité

20 août 2013

6 conseils pour vivre une rentrée plus zen

Les vacances tirent à leur fin et la fébrilité de la rentrée commence à se faire sentir. Voici quelques trucs pour faciliter le retour en classe.

La rentrée scolaire approche à grands pas, et bien des parents commencent à appréhender cette période mouvementée! Voici six conseils pour arriver à faire la transition de façon zen.

1. Jouer les designers d’intérieur

« Si on tient réellement à simplifier le retour en classe, la première chose à faire est d’aménager un coin devoirs inspirant, explique d’emblée Mélissa Lemieux, qui est coach de vie, auteure et conférencière. Non seulement parce que ça peut rapidement changer l’attitude des enfants face à l’école, mais aussi parce ça risque ensuite de leur donner le goût d’étudier! »

Et, pour ce faire, ça ne prend vraiment pas grand-chose : une table et une chaise adaptées à la taille des enfants, et une jolie lampe qui offre un bon éclairage. « Je conseille aussi d’acheter des fournitures scolaires attrayantes qu’ils n’auront pas le droit d’utiliser avant la fin d'août! », ajoute Mme Lemieux.

2. Adopter le « GPS »

Claire Mazoyer et Béatrice Carrot, les auteures du Guide de premiers secours pour s’organiser au quotidien (aux Éditions Marabout), suggèrent fortement de faire un classeur GPS (un « guide de premiers secours »). Il s'agit de réunir dans un cahier à anneaux tous les documents et toutes les infos dont on aura régulièrement besoin : horaire scolaire, calendrier des journées pédagogiques, coordonnées des voisins à appeler en cas d’urgence, horaires d’autobus, heures d’ouverture de la piscine et de la bibliothèque municipales, liste de gardiennes, menus des restaurants qui font la livraison à domicile, etc. C’est un outil hyper pratique qu'elles recommandent sans réserve.

3. Apprendre à déléguer

« Mon meilleur conseil pour la rentrée? Donner des listes de tâches aux enfants! », s’exclame René-Louis Comtois, formateur et directeur de Formations Qualitemps, une entreprise spécialisée en gestion du temps. « Au lieu de répéter toujours les mêmes choses, on écrit noir sur blanc ce qu’on attend d’eux (par exemple, ranger leur chambre tous les matins, faire la vaisselle chaque vendredi soir ou passer l’aspirateur dans le salon le dimanche). Peu de parents le font et c’est dommage, parce que ça leur épargnerait des corvées domestiques, et que, dans les faits, les enfants ne demandent pas mieux que d’avoir des objectifs clairs. »

4. Reprendre la routine en douceur

« Les gens attendent généralement le jour J avant de renouer avec la routine scolaire, souligne Mélissa Lemieux. Mais, si on commence à s'exercer une bonne semaine à l’avance, en exigeant que les enfants se couchent plus tôt, en sortant leurs vêtements la veille ou en préparant chaque soir des lunchs, le choc sera moins grand pour tout le monde au moment de la rentrée. » Un autre avantage, et non le moindre, de cette période de rodage : elle nous permettra par exemple de découvrir à quelle heure on doit régler le réveille-matin ou... s’il nous manque des sacs à sandwich!

5. Alléger notre emploi du temps

Même si l'on a des enfants très actifs, on ne devrait pas s’en mettre trop sur les épaules en les inscrivant à toutes sortes d’activités (natation, karaté, ballet, piano, arts plastiques, etc.). « On n’est pas obligés de courir constamment, rappelle René-Louis Comtois. De plus, les enfants ont besoin d’avoir des moments d’oisiveté. À la longue, ceux dont l’horaire est toujours bien rempli risquent en effet d’être moins autonomes... »

6. Lâcher prise de temps en temps

Quoi qu’il arrive au cours des semaines à venir, il y a une chose qu'il faut toujours garder en tête : mieux vaut enfreindre de temps à autre quelques règles que de se rendre malade! C'est ce qu'explique Richard Templar — un spécialiste britannique du développement personnel — dans son livre Les 100 lois de la famille (aux Éditions Caractère). Par exemple, les soirs où l'on est épuisé, rien ne nous empêche de sortir du congélateur des carrés de poisson pané ou de donner congé de bain aux enfants. Cela ne fera pas de nous de moins bons parents, et la vie de tout le monde s'en trouvera facilitée.

Articles Connexes