Passer à l'ouverture de session client Passer au contenu principal Passer au pied de page

Vie et collectivité

09 février 2015

5 règles pour une vie familiale saine

Alexïs Lapalme, alias Nana Toulouse et maman de trois enfants, nous fait part de cinq règles de vie qu’elle se fait un devoir d’appliquer chaque jour afin de conserver une vie familiale saine.

5 règles pour une vie familiale saine

Si «cueillir le jour présent sans se soucier du lendemain» constituait un véritable mantra dans notre vie de couple, depuis l’arrivée des enfants, la célèbre locution latine carpe diem a pris le large, remplacée plutôt par des couches et des pleurs, mais par des éclats de joie et des bisous tendres et mouillés aussi!

Après avoir donné naissance à 3 enfants, je ne déclarerai toujours pas être une experte de l’organisation. Disons toutefois ceci : mon passé de grande bohème et moi pouvons aisément reconnaître les bienfaits et l’importance d’aménager sa vie de famille avec le plus grand soin.

Voici 5 règles de vie que je me fais un devoir d’appliquer chaque jour afin de conserver une vie familiale saine.

1. Fixer des tâches pour chacun

Ne voulant pas importuner les autres avec ce que je considérais comme étant «mes» tâches, je ne requérais jamais l’implication de mes enfants. Pourtant, lorsque j’ai instauré la règle qui dictait à chacun de ranger ses vêtements propres (que j’avais au préalable soigneusement pliés), j’ai réalisé combien me retirer cette tâche était bénéfique pour tout le monde. Je responsabilise ainsi mes enfants, tout en leur signalant qu’ils doivent mettre la main à la pâte pour voir les choses bouger.

2. Éviter de hausser le ton

Bien qu’évidente, cette règle est à coup sûr la plus difficile à mettre en pratique. Pourtant, qui veut crier après ses enfants? Personne. Malgré tout, notre progéniture vient au monde avec la capacité de mettre le doigt sur ce qui nous irrite et s’amuse à en tirer avantage. C’est la loi de la nature, mieux vaut apprendre à vivre avec que de l’affronter. Voici mon conseil : lorsque la tension monte et que je sens que mes paroles pourraient dépasser ma pensée, je dis ce que je ressens. Un «Ah! Je suis tellement fâchée que j’ai le goût de crier», explique à l’enfant qu’on a atteint notre limite. Le dire haut et fort, c’est aussi faire un pacte avec soi-même afin de respecter sa propre limite. L’apprentissage pour l’enfant : lorsqu’on est en colère, inutile de crier; utiliser des mots pour s’exprimer, c’est faire directement circuler le message plutôt que de blesser les autres.

3. Se consacrer du temps, quotidiennement

Oubliez le bain et les chandelles, je parle de s’accorder du temps de qualité au jour le jour. S’asseoir pour lire un article qui nous intéresse dans une revue avant d’attaquer la vaisselle. S’appliquer un rouge à lèvres criard même si on compte passer la journée à l’intérieur avec notre petit. Avoir une pensée pour soi, c’est communiquer à son enfant que tout le monde a son importance dans la famille, maman et papa au même titre que les enfants.

4. Poser LA bonne question

Récemment, je lisais le résultat d’une étude qui réduisait le bonheur à sa plus simple expression. En fait, pour s’assurer le bonheur au quotidien, une seule question suffit : «Comment était ta journée». Chaque parent devrait la poser à son enfant. Chez nous, nous parlons également des «hauts» et des «bas» de notre journée lors du repas. C’est une bonne façon d’évacuer et d’assurer aux autres qu'ils sont importants à nos yeux.

5. Établir une routine et s’y tenir

Lorsque la routine est claire, chacun sait à quoi s’en tenir. Une visite chez nous achèverait de convaincre les plus sceptiques. Au lever comme au coucher, ici, tout le monde s’exécute indépendamment, en un véritable ballet. La clé pour instaurer la routine, c’est de l’établir de façon réaliste en impliquant les enfants dans l’exécution de celle-ci. Pour certains, c’est choisir d’installer des pictogrammes, pour d’autres, c’est d’aller magasiner un verre et une brosse à dents musicale. Il y a autant de possibilités que de types d’enfants, il suffit de trouver la vôtre.

Articles Connexes