Mise à jour au sujet des fonds d'obligations de la Financière Sun Life qui ont pour sous-conseiller Beutel Goodman

2 mars 2015

Les promoteurs de régime pourraient vouloir réfléchir à l'incidence du changement ci-dessous sur les options de placement s'inscrivant dans leur régime. La Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie souscrit des parts des fonds ci-dessous, qui sont établis à titre de fonds distincts conformément à la Loi sur les sociétés d'assurances (Canada).


Sommaire

  • À la suite d'un récent examen de la société Beutel Goodman (BG), Placements mondiaux Sun Life Canada (PMSL) réaffirme sa confiance à l'égard de BG comme sous-conseiller du Fonds obligataire universel Financière Sun Life et continuera de suivre l'évolution de la situation.
  • L'équipe des Solutions placements des RCR continue en effet d'assurer un suivi du fonds, mais elle réaffirme également sa confiance à l'égard de BG. L'équipe des Solutions placements entretient depuis longtemps une relation avec BG, car la plateforme de Choix de placements de base de la Financière Sun Life proposait le Fonds d'obligations de BG avant que cette dernière devienne sous-conseiller de PMSL. PMSL a également examiné les deux autres mandats en titres à revenu fixe de la plateforme de Choix de placements de base pour lesquels BG agit à titre de sous-conseiller, soit le Fonds d'obligations à court terme Financière Sun Life et le Fonds d'obligations à long terme Financière Sun Life.
  • Il y a longtemps que la retraite de Bruce Corneil à la fin du premier trimestre de 2015 est prévue. Son successeur, David Gregoris, vice-président, titres à revenu fixe chez BG, collabore à la stratégie du fonds depuis plus de 20 ans.
  • Le portefeuille obligataire de BG renferme des obligations de sociétés prudentes, et il a été positionné par BG en vue d'une hausse éventuelle des taux d'intérêt. Cela explique pourquoi la performance du fonds n'a pas été à la hauteur de la performance de son indice de référence au cours du dernier cycle économique. Il est impossible de prévoir à quel moment les taux d'intérêt augmenteront, et nous comprenons la principale motivation derrière la stratégie de BG à cette étape-ci du cycle.
  • Nous demeurons confiants face à cette stratégie, mais tenons à souligner que notre plateforme de Choix de placements de base offre un choix d'options de placement en matière de titres à revenu fixe. Nous proposons en effet des fonds d'obligations canadiennes Plus, des fonds d'obligations mondiales, des fonds d'obligations gérés passivement ainsi que des fonds d'obligations gérés activement. Puisqu'un fonds d'obligations moins conservateur peut s'avérer utile sur le plan de la diversification, nous invitons les promoteurs de régime à envisager d'autres solutions afin d'offrir à leurs participants les possibilités de diversification requises.

Rendement et positionnement du portefeuille
Les gestionnaires de fonds d'obligations ont recours à diverses stratégies, mais le rendement par rapport à l'indice de référence ou aux autres fonds comparables sera principalement attribuable à deux éléments fondamentaux :

i) le choix d'investir dans des obligations de sociétés de qualité supérieure ou inférieure;
ii) l'anticipation des variations des taux d'intérêt.

La cote de crédit attribuée aux obligations de sociétés indique la solidité financière de la société émettrice. À l'instar des banques, qui facturent des intérêts plus élevés sur les prêts octroyés aux consommateurs dont la cote de solvabilité est faible, le marché obligataire exige des taux de rendement supérieurs aux sociétés dont la cote de crédit est plus faible et des taux de rendement inférieurs à celle dont la cote de crédit est plus élevée. En raison de ce rapport, les gestionnaires de fonds doivent prendre une décision pour le compte des investisseurs : est-il préférable d'investir dans des titres de sociétés de meilleure qualité afin de préserver le capital, ou dans des titres de moindre qualité pour obtenir des rendements plus élevés en contrepartie d'un risque plus important? La différence entre les taux de rendement (les écarts de taux) varie constamment au gré de l'appétit pour le risque des investisseurs. Les gestionnaires d'obligations analysent ces sociétés afin de déterminer lesquelles d'entre elles justifient qu'on prenne un risque accru.

Dans la conjoncture actuelle, BG estime que le risque inhérent aux titres de qualité inférieure est trop élevé en regard des rendements que ces derniers procurent. Par conséquent, son portefeuille est fortement concentré en obligations de qualité supérieure des secteurs des pipelines, des services aux collectivités et des infrastructures. Ces émetteurs se caractérisent habituellement par des flux de trésorerie garantis par contrat à long terme ainsi que par des obligations financières prévisibles. En raison de ces obligations à long terme, BG peut acheter les titres de ces émetteurs en toute quiétude. Ainsi, au cours des cinq dernières années, les obligations cotées BBB de l'indice obligataire universel FTSE TMX Canada ont inscrit un rendement annuel de 7,20 %, surpassant de 1,75 % le rendement de l'ensemble de l'indice (5,45 %). BG investit peu ou pas dans ce segment de moindre qualité du marché, qui représente environ 9 % de l'indice.

BG est aussi d'avis que le petit nombre de courtiers en valeurs mobilières au Canada (il y en a six) restreint sensiblement la liquidité et que la négociation active d'obligations de sociétés peut comporter un risque élevé. Il souligne que, lors de la récente crise du crédit, les courtiers ont refusé de maintenir un marché pour de nombreux titres de sociétés (y compris certains titres de qualité). BG privilégie la qualité et la liquidité, de sorte que, même dans des conjonctures difficiles, elle peut liquider des positions sans nuire aux détenteurs des parts restants.

Les variations des taux d'intérêt auront une incidence importante sur la valeur de la plupart des obligations. Lorsque les taux augmentent, la valeur des obligations diminue, et vice-versa. Les gestionnaires d'obligations peuvent rajuster leur portefeuille en fonction de la hausse ou de la baisse prévue des taux. Au cours des dernières années, les taux d'intérêt ont atteint des niveaux historiquement faibles et BG estime qu'ils finiront par remonter. BG conserve une durée plus courte, surpondère les liquidités et privilégie les titres à court terme. Ce positionnement réduit le risque lié à une éventuelle hausse des taux d'intérêt; toutefois, comme les taux ont fléchi, le fonds a enregistré des rendements inférieurs à ceux de l'indice de référence.

En résumé, les obligations de qualité supérieure dans lesquelles BG investit ont enregistré des rendements moins élevés que les obligations plus risquées, et la durée plus courte a nui au rendement, dans un contexte de baisse des taux d'intérêt. Les conditions de marché peuvent toutefois changer. Personne ne peut prévoir à quel moment les taux d'intérêt augmenteront, mais compte tenu des faibles niveaux où ils se situent, il est logique de conclure qu'ils finiront par remonter; quand cela se produira, BG tient à protéger les investisseurs. Selon BG, les taux sont à des niveaux inférieurs à ceux qui pourraient être maintenus à long terme. Le cycle en cours s'est révélé sensiblement plus long que les autres, chose qu'il n'était pas facile de prévoir. Les participants aux marchés tablent sur une hausse des taux d'intérêt depuis un bon moment déjà, mais l'économie met du temps à réagir.

Selon nous, les investisseurs devraient examiner leur portefeuille dans une perspective globale. Les obligations servent principalement à atténuer le risque, et sont habituellement utilisées conjointement avec les actions. Le Fonds équilibré de BG (aussi offert sur notre plateforme) a toujours affiché des rendements solides, en raison de la belle tenue des portefeuilles d'actions de la société.
BG est reconnue depuis longtemps comme l'une des sociétés de gestion de titres à revenu fixe les plus accomplies au Canada. Il n'y a pas si longtemps, le Fonds d'obligations de BG enregistrait des rendements largement supérieurs à ceux de l'indice de référence et de ses pairs. Malgré les difficultés causées par la diminution des taux d'intérêt et des rendements inférieurs à ceux de l'indice de référence pendant quatre ans, le rendement annualisé sur 10 ans de la stratégie reste essentiellement conforme à celui de l'indice.

Départ à la retraite de Bruce Corneil
Après plus de 40 ans dans le domaine des placements, Bruce Corneil prendra sa retraite au cours du premier trimestre de 2015. Ce départ à la retraite est prévu depuis longtemps et n'a pas causé de surprise à la Sun Life. David Gregoris, qui dirige l'équipe des titres à revenu fixe avec M. Corneil depuis plus de 20 ans, est considéré comme son successeur depuis un certain temps. Après le départ de M. Corneil, l'équipe sera composée de six professionnels des titres à revenu fixe. Sue McNamara, qui travaille avec MM. Corneil et Gregoris depuis de longues années, continuera de diriger les analyses sur les titres de crédit.

Les RCR entretiennent depuis longtemps une relation avec BG; la plateforme de Choix de placements de base proposait le Fonds d'obligations de BG avant qu'il devienne sous-conseiller de PMSL. Le départ de M. Corneil représente une perte importante étant donné son expérience, mais la relève à l'interne, gérée selon une méthode axée sur le travail d'équipe, est la meilleure façon d'assurer la pérennité du processus et de la philosophie de placement.

Tous les éléments fondamentaux de la stratégie et de la philosophie de BG à l'égard des titres à revenu fixe demeurent solides. Le fonds a toujours visé à respecter son mandat universel obligations, investissant dans les titres à long terme de sociétés prudentes et de grande qualité. Il est important de rester axé sur les caractéristiques des obligations univers selon PMSL, il s'agit d'un facteur fondamental du fonds qui permet de diversifier le portefeuille en investissant dans d'autres titres que les actions, surtout en période de crise.

Options de titres à revenu fixe offertes sur notre plateforme de Choix de placements de base
Nous réitérons notre confiance à l'égard de BG; nous comprenons toutefois que certains promoteurs de régime se trouvent dans une position difficile en ce qui concerne les rendements. Certains d'entre eux envisagent d'ajouter une nouvelle option en matière de titres à revenu fixe afin de ne pas risquer de modifier l'exposition de leurs participants à une hausse des taux d'intérêt si les marchés devaient arriver à un tel tournant; délaisser l'orientation défensive de BG, qui privilégie une durée plus courte, serait un choix difficile à expliquer lorsque les taux d'intérêt se mettront à grimper.
Une deuxième option en matière de titres à revenu fixe permettra aux participants de diversifier leurs placements dans cette catégorie d'actif, notamment des façons suivantes :

  • Ajouter un fonds qui n'investit pas uniquement dans le marché obligataire canadien traditionnel permet de diversifier les placements sur le plan régional. Notre plateforme de Choix de placements de base propose des fonds qui investissent dans les obligations mondiales, ainsi que des fonds d'obligations canadiennes Plus dont le gestionnaire peut investir une partie du portefeuille à l'étranger. Les placements étrangers élargissent l'éventail des possibilités de placement : ils contribuent parfois à rehausser le rendement, mais ils peuvent aussi l'entraver. Sur de longues périodes, toutefois, la diversification géographique est une bonne idée.
  • Ajouter un autre fonds universel d'obligations canadiennes en gestion active permettrait de diversifier les placements en faisant appel à plusieurs gestionnaires. Nous proposons actuellement deux autres fonds gérés activement comme ceux de BG, soit ceux de MFS et de PH&N.
  • Ajouter un fonds obligataire indiciel canadien, une stratégie qui a été justifiée dans le passé en raison de l'écart des frais par rapport aux fonds de gestion active. Rappelons toutefois que les fonds indiciels conserveront la même exposition aux taux d'intérêt que l'ensemble du marché, quelle que soit l'évolution des taux d'intérêt.
  • Offrir des mandats élargis, comme des fonds axés sur une date d'échéance ou des stratégies axées sur le rendement absolu. Cette option met moins l'accent sur les fonds destinés à l'option «Constituez votre propre portefeuille» et allège le fardeau des participants des régimes qui doivent surveiller et sélectionner ces derniers.

Les options proposées sur notre plateforme ont évolué ces dernières années. En effet, l'équipe des Solutions placements des RCR continue d'accroître le choix offert aux promoteurs de régime et à leurs participants.

Conformément à l'engagement de la Financière Sun Life en matière de diligence raisonnable continue, nous continuons de surveiller attentivement les fonds de titres à revenu fixe gérés par BG, afin que leur positionnement reste approprié en regard des conditions des marchés. Selon PMSL, BG est bien placée pour l'avenir et devrait afficher un rendement conforme à son style, pour l'ensemble du cycle économique.

Des questions?
Veuillez communiquer avec votre représentant aux Régimes collectifs de retraite de la Financière Sun Life.