Publication de l'Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014

17 mars 2014

Le 19 février, nous avons publié l'Indice canadien de report de la retraite Sun Life. Ce sondage annuel, qui en est à sa sixième édition, examine l'évolution des attitudes et des attentes des Canadiens à l'égard de la retraite depuis le début de la crise financière en 2008.

Nous sommes heureux de vous présenter quelques-uns des points saillants du sondage :


Comment les Canadiens voient leur retraite
Depuis le premier sondage Indice canadien de report de la retraite mené en 2008, nous avons constaté un changement important dans la façon dont les Canadiens planifient et voient leur avenir. Les Canadiens continuent de se remettre de la crise financière de 2008. Toutefois, certains facteurs comme l'augmentation de l'espérance de vie, la faiblesse des taux d'intérêt et la hausse des prix de l'immobilier résidentiel dans une grande partie du pays influent sur la façon dont les Canadiens planifient leur retraite.

  • Un nombre moins grand de Canadiens envisagent d'être à la retraite à 66 ans (51 % en 2008, contre 28 % en 2013), et un nombre croissant d'entre eux disent que c'est parce qu'ils doivent assumer les dépenses de première nécessité.
  • Le nombre de Canadiens qui envisagent de travailler à 66 ans par nécessité est passé de 53 % en 2008 à 65 % en 2013.
  • En moyenne, les Canadiens prévoient que près de 23 % de leur revenu de retraite proviendra des régimes d'employeurs. Ils s'attendent à ce que le reste provienne de diverses sources : régimes de l'État (30 %), épargne personnelle (27 %), valeur nette de leur propriété résidentielle (10 %), héritage (5 %) et autres sources (6 %).

Les participants d'un régime ont une longueur d'avance
Le sondage a révélé, pour une sixième année de suite, que le fait de cotiser à un régime d'épargne au travail permettait aux participants de bénéficier d'un avantage émotionnel et financier, par rapport aux non-participants. Le sondage de 2013 indique que :

  • 49 % des Canadiens qui participent à un régime d'épargne au travail se disent satisfaits de leur épargne-retraite, alors que 24 % des non-participants partagent ce point de vue.
  • 35 % des Canadiens qui participent à un régime d'épargne au travail envisagent d'être à la retraite à 66 ans, alors que 18 % des non-participants partagent ce point de vue.
  • 40 % des Canadiens qui participent à un régime de retraite au travail disent qu'ils travailleront passé l'âge de 65 ans parce qu'ils le désirent, alors que 29 % des non-participants partagent ce point de vue.
  • Les participants d'un régime au travail visent un montant d'épargne plus élevé pour leur départ à la retraite que les non-participants (en moyenne 491 000 $ contre 313 000 $).

Dans l'ensemble, les participants se sont dits plus confiants en ce qui touche la planification de leur avenir et de leur retraite, mais ils continuent de sous-estimer le montant d'épargne dont ils auront besoin à la retraite. Le Planificateur de retraite de la Financière Sun Life, accessible sur masunlife.ca, peut aider les participants à déterminer le revenu dont ils auront besoin à la retraite.

Des questions?
Veuillez communiquer avec votre représentant aux Régimes collectifs de retraite de la Financière Sun Life.